Actualités "Zoom" - Retour -

[APERO APARR / BAT ET SOIREE ACID POP] Un double événement pour fêter la nouvelle année !

Nouvel apéro APARR / BAT BFC ! On démarre bien l'année, ensemble autour d'un verre, avant d'aller à la soirée ACID POP des 2 Scènes.
Le lundi 13 janvier à partir de 18h, à Besançon.

Programme de la soirée : 

- 18h : Apéro participatif / galette des rois - au Petit Kursaal, Besançon
- 20h : Masterclass avec Frank Beauvais et Vincent Dieutre : “Du simple commentaire au journal intime : pourquoi la voix off ?”
- Projection du film de Frank Beauvais Ne croyez surtout par que je hurle
- Débat avec le réalisateur

> 5€ la séance, sur inscription à astrid@aparr.org

_________________________________________________________________________________________________

Détail de la soirée : 

Masterclass : 
Du simple commentaire au journal intime : pourquoi la voix off ?
On associe parfois la voix off à un moyen de combler les manques de l’image ou du scénario. Pourtant, tout un pan du cinéma utilise la voix off comme force constitutive des films, ou en joue pour mieux troubler les rapports entre le son et l’image, et interroger les formes traditionnelles de récit.
avec Vincent Dieutre et Frank Beauvais

>> Infos sur la masterclass ici

Film : 
Ne croyez surtout pas que je hurle de Frank Beauvais
France / 1h15 / 2019
Janvier 2016. L’histoire amoureuse qui m’avait amené dans le village d’Alsace où je vis est terminée depuis six mois. À 45 ans, je me retrouve désormais seul, sans voiture, sans emploi ni réelle perspective d’avenir, en plein cœur d’une nature luxuriante dont la proximité ne suffit pas à apaiser le désarroi profond dans lequel je suis plongé. La France, encore sous le choc des attentats de novem­bre, est en état d’urgence. Je me sens impuissant, j’étouffe d’une rage contenue. Perdu, je visionne quatre à cinq films par jour. Je décide de restituer ce marasme, non pas en prenant la caméra mais en utilisant des plans issus du flot de films que je regarde.

"C’est un documentaire qui ne ressemble vraiment à aucun autre. Un monologue intérieur comme jeté à la face du monde, bouillonnant et pourtant d’une maîtrise insensée. Un film éminemment personnel et pourtant foncièrement universel. Le résultat se révèle d’une poésie aussi renversante qu’envoûtante, où jamais les mots ne viennent expliquer les images, pas plus que les images ne bégaient avec les mots. Un geste cinématographique d’une beauté poignante."
Thierry Chèze, Première

>> Bande annonce ici.
>> Infos sur le film ici

_________________________________________________________________________________________________

Le réalisateur : 

Frank Beauvais
Frank Beauvais, né le 3 novembre 1970, est un réalisateur, acteur et consultant musical français. En 2008, il remporte le grand prix du court-métrage pour son documentaire Je flotterai sans envie, au Festival International du film Entrevues à Belfort.

L'invité et intervenant :

Vincent Dieutre
Ancien élève de l’IDHEC et lauréat de la bourse « Villa Médicis Hors les Murs », Vincent Dieutre a résidé à New York et à Rome avant de se consacrer à la réalisation. Passionné par les rapports entre cinéma et art contemporain, il a tenté de les redéfinir dans ses écrits critiques (La Lettre du Cinéma, Politis, Mixt(e)), lors des cours qu’il a donné au département Cinéma de Paris VIII, à la Femis, ainsi qu’à l’occasion d’interventions dans d’autres écoles d’art, en France et à l’étranger. Depuis ses « Lettres de Berlin » (1988), Vincent Dieutre a exploré en tant que cinéaste les limites du documentaire et de l’autofiction. Son film Jaurès (documentaire de création) a remporté un Teddy Award à la Berlinale 2012 et le prix Caligari de la critique allemande.

_________________________________________________________________________________________________

>> Plus d'informations sur les soirées ACID POP des 2 scènes ici.

Par le webmaster