Actualités "Zoom" - Retour -

Soirée spéciale "Dans l’atelier du cinéaste"

Rendez-vous le mardi 10 janvier 2023 pour une soirée spéciale autour de la présentation de Nébuleuse, film d'animation en cours de création, ainsi qu’une rencontre avec le réalisateur Maël Bret, le producteur Clément Schneider, et le comédien Stanislas De la Tousche. 

Pour celles et ceux qui ont raté l'atelier du cinéaste lors d’APARR’té, voilà une bonne occasion de rattrapage !

Nous nous associons au Cinéma Eldorado pour vous proposer d'entrer en plein coeur de la fabrication d'un film d'animation, de la première graine à l'élaboration d'une séquence, des essais graphiques aux techniques d'animation, de l'élaboration du son et de la musique au travail avec les comédiens... Nous tenterons de comprendre l'entreprise et les enjeux contemporains de production d'un court-métrage d'auteur en montrant les dessins préparatoires, le scénario, les séquences de tournage avec les comédiens, le processus d'animation, une étape du montage…

Nébuleuse
Réalisé par Maël Bret, produit par Clément Schneider et Clément Pelletier (Les Films d’Argile) avec le soutien de la Région Bourgogne-Franche-Comté. 
Le quotidien du professeur Trouille, chef de service dans un hôpital, entre ses problèmes de mémoires et ses fantasmes.


Maël Bret fait partie des cinéastes accompagnés chaque année par le dispositif du CNC "Talents en court", que l'APARR met en œuvre en Bourgogne-Franche-Comté. C'est dans ce cadre qu'il fut lauréat du prix Parcours Jeunes Talents au Festival Entrevues de Belfort, qu’il a bénéficié des conseils et de l'attention au long cours de Michel Meyer, le scénariste avec qui il travaille depuis sur un autre projet, et qu’il a fait la connaissance de son producteur, Clément Schneider. Ces actions sont fondamentales pour le démarrage de nouveaux projets cinématographiques, de leur intention à leur mise en production.

> Après la séance, l’Eldorado et l’APARR vous proposent de se retrouver dans le hall du cinéma pour un moment convivial afin d’échanger autour d’un verre et de quoi grignoter (la rumeur court qu’il y aura de la galette des rois) !

> Mardi 10 janvier 2023 - 20h
> Cinéma Eldorado - 21 Rue Alfred de Musset à Dijon


Les invités :

Maël Bret commence sa formation à l’École Supérieure d’Art et de Design de Saint-Étienne inspiré par la caméra de Wang Bing, les pérégrinations de Chris Marker, ou encore les montages de Jean-Luc Godard. Il tourne ses premiers essais en prise de vues réelles. Les sujets qu’il approche gravitent autour de romans qu’il s’approprie pour les transposer à l’image. Il rédige un mémoire sur Apichatpong Weerasethakul. Il effectue un échange à l’Université Normale de la Chine de l’est. Dans la foulée, il entre à l’École Nationale Supérieure de l’Audiovisuel de Toulouse en section réalisation et se tourne vers la fiction. Le Festival international du cinéma de Marseille le sélectionne pour sa résidence FIDCampus. Il remplit aussi quelques missions pour le festival de Cannes, travaille pour un festival jeune public notamment comme programmateur. Mais sa curiosité insatiable pour l’image le pousse à apprendre des techniques d’animation de manière autodidacte. Son premier scénario reçoit le prix Parcours Jeunes Talents au festival Entrevues de Belfort pour ce projet d’animation. En parallèle, il co-écrit un long-métrage, Chinagora.

Stanislas de la Tousche est né en 1955. Il a été formé à la méthode de l’Actor Studio par Stéphane Lory puis par Blanche Salant au Cent Américain de Paris. Au théâtre il a travaillé notamment avecSimon Abkarian, Christophe Thiry, Alain Bézu, Paul Golub, Géraud Bénech. Au cinéma il a joué avec Agnès Jaoui dansLe goût des autres (rôle du juge). Pour la télévision il a joué entre autres avec Nina Campaneez, Alain Tasma, Sébastien Gral, Pascal Forneri, Pierre Boutron, Nicolas Picart. Il collabore régulièrement avec la chaîne Histoire et pour des documentaires en voix et à l'image, et avec France Culture pour des lectures de textes. Il se produit régulièrement avec des musiciens à l'occasion de lectures musicales, de concerts ou de formes hybrides.

Fondée en 2014, la société Les Films d’Argile rassemble trois personnes : Alice Bégon, Clément Schneider (respectivement diplômés de La fémis dans les départements production et réalisation) et Chloé Chevalier (diplômée en Master deCinéma à Paris III). Avant cela, Les Films d’Argile fut, pendant de nombreuses années, une association étudiante, laboratoire de nos premières expériences de cinéastes. Nous y avons balbutié et mis en scène nombre de films, avec l’inconscience et la jubilation des novices, pas effrayés par la perspective du long-métrage, absolument libres dans le choix de nos histoires. Il y fut question de la Comtesse de Ségur, de faunes, de jeunes filles en fleur, et même d’Alphonse de Lamartine. Au fur et à mesure des années, nos gestes sont devenus plus sûrs, notre exigence plus haute, notre désir d’indépendance toujours aussi fort. En transformant l’association en société, il ne s’est agi que d’un changement de forme. L’esprit qui nous anime est toujours le même : faire des films, librement, maîtres de nos outils. Simplement, nous savons pouvoir compter sur la complémentarité de nos trois profils ; elle fait notre force et c’est elle qui nous maintient en mouvement. Ainsi, aux Films d’Argile, savoirs et savoir-faire se mêlent joyeusement, sans cloisonnisme ni domaines réservés. C’est comme cela que nous gardons les yeux ouverts, c’est comme cela que tout résonne et que prime, au bout du compte, le plaisir de fabriquer ensemble, collectivement, des objets singuliers et sans équivalents dont nous pouvons, sans rougir, dire profondément qu’ils sont nôtres.

Par le webmaster